Les causes

de la chute des cheveux

Perdre 50 à 100 cheveux par jour est normal, c’est le processus habituel de renouvellement du cheveu. Cependant, certaines personnes peuvent être confrontées à une chute de cheveux beaucoup plus importante, à une période précise de leur vie.

La première cause de la chute des cheveux est un facteur héréditaire.

Il y a plusieurs autres raisons qui peuvent expliquer la chute des cheveux, comme une réaction à certains facteurs hormonaux, chimiques ou nutritionnels, un traitement médical, une chimiothérapie ou radiothérapie, un dérèglement thyroïdien, une affection locale ou généralisée de la peau, le stress, etc. La plupart de ces causes n’a qu’un effet temporaire (3 à 4 mois), alors que d’autres peuvent provoquer une chute de cheveux définitive.

Le cheveu

Une structure à trois niveaux

Le cheveu est composé d’une partie visible, la tige capillaire et d’un segment plus profond situé sous le cuir chevelu, la racine. Un brin de cheveu se décompose en trois couches : la cuticule, le cortex et la médulla. Chaque cheveu a un diamètre de 70-100 microns. Le cheveu est sous influence directe des glandes pilo-sébacées.

LA CUTICULE est la couche externe du cheveu, formée de cellules cornées, plates, transparentes, non pigmentées et sans noyau. Ces cellules se superposent les unes aux autres à la manière des tuiles d’un toit. L’ensemble de ces cellules épaisses protège le cheveu et lui donne ses caractéristiques tactiles.

LE CORTEX est la partie essentielle de la tige et va déterminer le volume de la chevelure. Les cellules fibreuses du cortex contiennent de la kératine portant la mélanine, le pigment du cheveu.

LA MÉDULLA constitue le tunnel central du cheveu. Elle peut varier de 0 à 10% du volume total du cheveu. Dans le cas de cheveux très fins, la région médullaire est inexistante.

LA RACINE est la partie vivante du cheveu, ancrée dans le cuir chevelu. A la base de la racine, la zone légèrement enflée est appelée le bulbe ; on le reconnaît à sa couleur blanchâtre quand on observe un cheveu arraché.

LA PAPILLE est la zone courbée à la base du bulbe. Elle rattache le cheveu au crâne. A ce niveau, les vaisseaux sanguins et les nerfs se rencontrent ; ils apportent les nutriments nécessaires au cheveu et le stimulent.

Le cycle du cheveu

une croissance cyclique

En fonction de divers facteurs, la quantité de cheveux varie d’un individu à l’autre. Nous avons en moyenne entre 100 000 et 150 000 cheveux. Un cycle de cheveux naît tous les 2 à 6 ans et a une durée moyenne de vie de 3 ans. Ce cycle est programmé génétiquement et suit trois phases distinctes.

Pendant la phase anagène, ou phase de croissance, le cheveu pousse d’environ 1 cm par mois. La phase anagène dure en moyenne entre 2 et 5 ans, le bulbe pileux est lové au fond de l’épiderme pour y rester jusqu’à la phase de repos.

La phase catagène est une phase de transition qui dure environ 3 semaines. Elle est marquée par l’arrêt de la formation active du cheveu et le remplissage du bulbe par la kératine.

La phase télogène, ou phase de repos, commence dès la maturité du bulbe. La kératine, qui a rempli le bulbe, émerge alors de la papille dermique du cheveu et s’entoure d’un sac épithélial.

Alopecie féminine

une chute de cheveu en trois stades distincts

Une femme sur trois fait face à une perte excessive de ses cheveux à un moment donné de sa vie.

Après la ménopause, ce chiffre augmente de deux tiers. La forme la plus fréquente de la chute de cheveux est l’alopécie androgénique, aussi appelée calvitie masculine/féminine. Chez la femme, l’alopécie androgénique commence par une raréfaction des cheveux au niveau de la raie qui se propage graduellement dans le vertex.

Alopecie masculine

en cinq stades de progression

La chute ou la raréfaction des cheveux frappent la majorité des hommes. Cette chute de cheveux est généralement graduelle, mais dans certains cas elle peut apparaître de façon soudaine en raison d’un état médical ou d’une condition sous-jacente.

Le type le plus fréquent de chute de cheveux est l’alopécie androgénique, aussi appelée calvitie masculine/féminine. Chez l’homme, la chute de cheveux commence habituellement par un éclaircissement aux niveaux des golfes puis du vertex, menant progressivement à une calvitie partielle ou totale.